Promouvoir le territoire des wilayas.

Dans les secteurs de l’Industrie, Energies, BTPH, Agriculture, Tourisme et artisanat.

Opportunités d’investissement en Algérie
Promotion de la production nationale


Menu

Industrie en Algérie


Pharmacie

Description du secteur, données générales, ...

 

Métallurgie

Principales spécialités, description du marché national,...

 


Plastique et caoutchouc

Description du secteur, description du marché national,...

 

Dès les premières années de son indépendance, l’Algérie a accordé la priorité à la mise en place d’une base industrielle publique diversifiée, dont la production était exclusivement destinée au marché intérieur.

 La libération de l’économie nationale, amorcée au début des années 1990, a mis l’entreprise publique face à des situations concurrentielles auxquelles elle n’était pas préparée.

Dans le même temps, le secteur industriel privé a commencé à se développer, à la faveur d’un nouveau dispositif législatif et réglementaire mis en place, notamment, par la loi n°88-25 du 12 juillet 1988 relative à l’orientation des investissements économiques privés nationaux.

Aujourd’hui, la contribution du secteur industriel privé à la production industrielle nationale se situe autour de 35%.

Même si elle perdu d’importantes parts sur le marché intérieur, l’industrie nationale dispose d’une infrastructure solide mais qui nécessite un redéploiement dans une perspective de mondialisation.

Les grands axes de la nouvelle stratégie industrielle

 
En matière de relance de l’industrie nationale, le programme d’actions du ministère de l’Industrie et de la Promotion des Investissements découle des orientations issues du document portant "Stratégie et politiques de relance et de développement industriels".
Ce document a été soumis à un large débat entre les différents acteurs économiques et sociaux lors des Assises nationales de l’Industrie. Il constitue une projection sectorielle de la stratégie de croissance de l’économie algérienne.

La nouvelle stratégie industrielle de l’Algérie s’appuie sur les quatre principaux axes suivants :
   Choix des secteurs à promouvoir
   Déploiement sectoriel de l’industrie
   Déploiement spatial de l’industrie
   Politiques de développement industriel

Les politiques de développement industriel couvrent quatre grands domaines : mise à niveau des entreprises, innovation, développement des ressources humaines et promotion de l’investissement direct étranger :
   La mise à niveau des entreprises fait l’objet d’un programme de modernisation des entreprises, dont les objectifs et les modalités de gestion s’inscrivent dans le cadre de la stratégie d’industrialisation.
   L’innovation et la production des idées sont aujourd’hui le moteur du développement. Un système d’innovation endogène doit nourrir le développement du secteur industriel algérien. Or ce processus, qui ne pourra pas être assuré par la seule dynamique du marché, nécessite l’intervention des pouvoirs publics. Un système national d’innovation (SNI) sera élaboré et mis en place pour soutenir une politique de promotion et de développement du progrès technique.
   Le développement des ressources humaines et des qualifications est une des orientations fortes de la stratégie industrielle. Celle-ci considère que le capital humain est non seulement un facteur de production au même titre que le capital physique mais qu’il est également un puissant facteur favorisant l’absorption des technologies et la modernisation industrielle.
   La promotion de l’investissement direct étranger (IDE) obéit à une politique visant à mobiliser les apports extérieurs tous les orientant vers le financement des activités à haute intensité capitalistique et la diffusion des nouvelles technologies. Grâce aux multiples économies externes qu’ils génèrent (technologie, organisation, pratiques managériales, élargissement des débouchés vers les marchés internationaux), les IDE jouent un rôle complémentaire et d’entraînement par rapport à l’investissement national.
Une politique active de l’État est nécessaire pour faciliter l’ancrage des IDE dans le tissu industriel et la diffusion de leurs effets externes au profit des entreprises nationales.


Source : Ministère de l’industrie et des mines


   Nos Partenaires